Dec 042015
 
Quelques statistiques avant cette rencontre :
Saint-Louis : 5 victoires – 5 défaites ; average 62 – 62
Giants Braives B : 5 victoires – 4 défaites ; average 68 – 65
Bien que ce ne soient que des statistiques, on pouvait donc s’attendre à une rencontre “serrée”.
Début de match où le ballon circule bien, mais avec beaucoup d’occasions manquées : 5 – 2 après 3’10”.
La défense est bonne, perturbe le jeu des adversaires relativement plus costauds. Un peu d’inattention amène le score de 13 – 14 à 15 – 14 au terme du 1er quart-temps.
Le début du 2ème quart-temps est quelque peu chaotique. Un jeu peu “orthodoxe” (confus) fait passer le score de 22 – 23 après 2’58” à 25 – 33 après 7” suite à un manque de cohésion, à des mauvaises passes et un jeu TROP précipité : retomberait-on dans nos travers ? Ressaisissement et vivacité nous permettent de maintenir l’écart à 8 points à la fin de ce quart-temps. Score : 29 – 37.
3ème quart-temps : bonne reprise : 33 – 37 , 35 – 41. De nombreuses fautes avec “lancers francs” portent le score à 35 – 47 après 5’. Un jeu brouillon avec des pertes de balle laisse partir nos adversaires à 37 – 57 à 1’23” du terme. Un peu de dynamisme ramène le score à 45 – 58, soit un écart de 13 points.
4ème quart-temps : plutôt que “d’engueuler” ses joueurs, le coach Nicolas LERHO a su trouver les justes mots pour remotiver son équipe : nos “p’tits gars” en veulent : 53 – 60 après 1’25, soit un  8 – 2 bien tassé !
Evolution du score : 60 – 65 , 63 – 65 , 63 – 67 : dernières minutes palpitantes : 65 – 67 , 67 – 67 à 2’24” du terme ! Panique chez les adversaires où leur égo a dû en prendre “un coup”! Ils commettent des fautes qui donnent l’occasion aux collégiens de prendre une avance de 4 points (71 – 67) à 28” de la fin avec la possession du ballon aux adversaires. Un “press” bien contrôlé nous permet de reprendre le ballon. Une dernière faute de l’équipe adverse donne 2 “lancers francs” réussis qui fixent le score final à 73 – 67.
Les statistiques précédant ce match ont été confirmées par une rencontre serrée où l’on a vu un peu de tout tant positif que négatif : bonne circulation du ballon en début de match, pertes de balle et mauvaises passes, manque de cohésion puis ressaisissement avec un final où le coach a su motiver ses troupes pour arriver à une victoire qu’on a cru inespérée à un moment donné.
Le manque de constance de notre équipe est récurrente. Il faudra travailler le mental afin de leur faire prendre conscience de leurs réelles possibilités, et leur signifier qu’un match se gagne et se perd à tous moments.
Petit bémol : attention aux fautes inutiles !
R.L.
print