Nov 232015
 
Notre jeune équipe a déjà rencontré deux types d’adversaires :
     – des joueurs de 35 ans et plus, mais ayant une expérience acquise dans des divisions supérieures : cela a conduit a bien des défaites, mais a servi à se rendre compte que des passes rapides sont plus productives que trop de dribbles
     – des joueurs de 18 à 25 ans : là, nos joueurs ont pu rivaliser et engranger quelques victoires

Ce 21/11/2015, la rencontre opposait SAINT-LOUIS au RBC VISE C, lequel était composé de joueurs de 22 à 35 ans, ce que l’on peut considérer comme une équipe “intermédiaire” à celles reprises ci-avant. Ce match pouvait donc être considéré comme un petit test qui permettrait de mieux situer la valeur de notre équipe.

Le début du match est quelque peu confus, les adversaires ne se privant pas d’user d’un physique un peu plus costaud avec quelques petits coups de coude qui auraient pu être sanctionnés : 2 – 4  après 2’17”.
Mais nos jeunes loups ne se laissaient pas démonter. Un défense plus agressive (dans le bon sens du terme) amène le score de 11 à 14, puis 15 à 14 pour finir à 17 – 14 à la fin du 1er quart-temps.

L’entame de ce 2ème quart-temps donne lieu à un jeu plus équilibré avec des ratés de part et d’autre : 19 – 15 après 4’09”. Un petit rappel à l’ordre du coach Nicolas LERHO  fait évoluer le score à 26 – 16 après 7’24” et à 30 – 22 à la mi-temps. Les adversaires sont quelques peu énervés, nos joueurs sont plus appliqués.

Le début de ce 3ème quart-temps est acharné! Un bon “press” conjugué avec une réussite élevée au shoot et en “pénétration”. La défense est toujours aussi productive. Afin de contrer les deux grandes tailles des adversaires, l’équipe a pu bénéficier de l’apport d’un joueur de grande taille lui aussi. Cela a permis de “casser” les velléités offensives répétées de nos adversaires, qui se sont quelque peu découragés. A cela s’est ajouté une volonté de “bien faire” de toute l’EQUIPE. Certains joueurs étaient même transcendés et ont accompli des prouesses que l’on aurait pas soupçonnées. Le public était enchanté !
Evolution du score : 36 – 26 après 5’11” de jeu, puis 40 – 26 après 7’33” pour se terminer à 42 – 28 à la fin du 3ème quart-temps.
Qu’est-ce que le coach a pu leur dire pour qu’ils produisent un tel jeu !

4ème quart-temps : vifs en défense, échanges rapides du ballon en attaque, que demander de plus … pour l’instant ? De 53 – 36 après 6’, le score passe à 59 – 42 à 1’21” du terme pour être fixé définitivement à 59 –43.

Que peut-on retenir de cette rencontre ?

– quand on veut, on peut
– que l’on a noté une nette amélioration dans l’unité de l’équipe : on “se trouve” plus aisément
– que, après un shoot manqué, la fixation par au moins un joueur sur le possesseur du ballon a permis d’éviter des contre-attaques qui amènent bien souvent un “panier facile”, … et un certain découragement !
– qu’il a été nécessaire au coach de recadrer l’équipe et le jeu : le respect et l’application de ses consignes ont été plus que bénéfiques
– que la volonté des 9 joueurs a permis au coach de mettre sur le terrain diverses compositions d’équipes sans que celles-ci ne s’en trouvent affaiblies à un moment ou l’autre : cela constitue un atout majeur !

En conclusion, on espère que les joueurs ont pu prendre conscience de leurs possibilités (qu’ils ignorent bien souvent), que l’esprit d’une saine combativité alliée à un bon esprit d’EQUIPE les amèneront à des résultats au-delà de leurs espérances
Le public, ravi de cette prestation, en redemande.
print