Jan 272016
 

En l’absence d’un des distributeurs, nous saluons la présence de William et de Max. La taille de ce dernier sera bien utile pour contrer les deux grands pivots de l’équipe adverse.

Un “3 points” d’entrée de jeu, rien de tel pour le moral.

Défense agressive (dans le bon sens du terme), passes rapides donnant de nombreuses possibilités de shoots malheureusement non réussis : 8 – 5 après 5’.

Une interception de Max est ponctuée par un magnifique “dunk”. Le score passe de 13 à 14 après 7’30” pour finir à 23 – 14 à la fin du 1er QT.

Le début du 2ème QT donne la possibilité au coach de substitution (en l’absence du titulaire) de faire tourner son banc dans de multiples combinaisons qui paraissent lui réussir. L’équipe semble avoir pris conscience de l’importance de passes (rapides) plutôt que de dribbler de façon stérile. Une petite baisse de régime laisse revenir les adversaires  de 29 – 20 après 4’30” à 29 – 26, la cause essentielle étant une défense plus que passive.

L’équipe fait montre de laxisme tant en défense qu’en attaque : la mi-temps se solde par  36 à 41.

Dès l’entame du 3ème QT, on sent que les Collégiens en veulent : 42 – 43 après 2’ , 49 – 46 après 4’30”. Ce QT donne à nos joueurs une avance de 7 points, soit 63 – 56.

Le 4ème QT voit le score évoluer de 69 – 62 après 2’47” à 75 – 66 après 7’ d’un jeu “sans commentaire” car étant soporifique. L’un ou l’autre joueur pense que “tirer à la mitraillette” provoquera la décision finale. C’est tout le contraire qui se déroule : 77 – 73 à 1’05” du terme, 77 – 75 suite à une stupide perte de balle. Les adversaires provoquent de nombreuses fautes avec l’objectif de récupérer le ballon : 80 – 77 à 13”1’” ce qui constituera le résultat définitif.

Ce match-ci a encore démontré un manque de maturité de certains joueurs dans les moments où le doute s’installe. Plutôt que de “tirer” à tort et à travers, penser à construire un jeu d’équipe serait plus profitable et productif. Rappelons que le basket se joue à 5, et même plus avec le support et les encouragements de ceux qui ne sont pas sur le terrain.

On peut cependant noter une certaine évolution par rapport aux matchs-aller, les victoires étant là pour le confirmer. Créer la surprise contre l’un ou l’autre ténor de la série sera l’un des objectifs majeurs : nos joueurs en sont capables.

R.L.

print