Apr 262016
 

RBC VISE C : 6 victoires 37 points
COLLEGE SAINT-LOUIS D : 15 victoires 55 points

Dernière rencontre de ce défunt championnat, cela n’aurait dû être qu’une simple formalité : ce ne fût pas du tout le cas !

Début de rencontre plus que confus : lenteur dans tous les mouvements, shoots manqués : 6 – 0 après 4’37” !
1er panier marqué après 5’46” ! 8 – 2, 13- 4 après 6’27”, 17 – 7 à la fin de ce 1er QT ! Que dire de plus ?

2ème QT : métamorphose, le 1er panier est venu après 50” ! 21 – 11 après 3’. La réussite semble sourire aux Collégiens : 21 – 16, 21 – 18. De plus la défense s’est quelque peu resserrée, ce qui a provoqué de nombreuses maladresses de la part de nos adversaires, puis, baisse de régime avec trop de dribbles : 26 – 22 après 8’ et 28 – 22 à la mi-temps. On aurait pu être dispensé du show de certain (s) joueur (s) !

Le 3ème QT voit d’entrée une équipe composée de 4 “anciens” et d’un jeune distributeur. Malgré une bonne volonté manifeste de bien faire, on ne parvient pas à concrétiser : 34 – 24 après 2’25”. De 34 – 24 après 5’, le score passe à 34 – 27 suite à un magnifique “3 points”, et à 36 – 29 à 1’45 du terme de ce QT, moment choisi par l’un de nos joueurs pour recevoir une technique. Le “banc” aurait pu s’abstenir “d’applaudir” la décision arbitrale.
Ce QT se terminera sur le score de 39 – 29.

4ème QT : la rencontre s’emballe : 39 – 35, 39 – 37, 43 – 37, 45 – 37, 45 – 39, 45- 42 à 2’51 de la fin de ce QT.
45 – 45 à 2’ de la fin : 2 lancers francs pour nos joueurs : tous les deux concrétisés : 45 – 47 !
47 – 47 à 1’02”, 47 – 50 à 21” du terme : chaud ! chaud ! chaud ! Faute “volontaire/nécessaire” d’un adversaire : 2 lancers francs réussis : 47 – 52; nouvelle faute “nécessaire” qui donne 2 lancers francs à nouveau réussis qui fixent le résultat final à 47 – 54 !

Belle victoire à “l’arraché” qui fut pourtant longtemps inespérée !

Quelles conclusions ou vision des choses peut-on apporter sur l’ensemble de la saison écoulée, tout en sachant que les évènements peuvent être perçus différemment suivant de multiples paramètres ?

Au niveau de l’équipe :
– composée de joueurs qui ne se connaissaient pas ou très peu alors
– difficulté à réunir toute l’équipe durant tout le championnat, d’où perte d’automatismes
– globalement, un manque de soutien aux coéquipiers qui ne sont pas toujours performants, ce qui peut arriver à tout le monde
– quelques belles promesses au niveau des plus jeunes qui ne doivent pas oublier qu’un travail continu et assidu est plus que nécessaire pour
améliorer et conserver ses acquits
– quel que soit l’adversaire, un match n’est jamais perdu d’avance ! La volonté de bien faire peut soulever des montagnes !

Au niveau des joueurs :
– ne jamais oublier qu’une équipe sur le terrain se compose de 5 joueurs ! Si quelques “exploits” individuels peuvent apporter un peu de “fun” à une
rencontre, un bloc soudé arrivera mieux à vaincre l’adversaire
– un comportement non adéquat peut avoir un effet négatif sur l’équipe, sans parler de l’arbitrage qui pourrait nous être plus défavorable !
– écouter son coach plutôt que de faire son “petit commentaire personnel” !
– encourager ses partenaires
– un joueur remplacé ne doit pas se sentir floué, frustré : les raisons peuvent être multiples mais en tout état de cause, ce joueur doit se ressourcer,
se poser les bonnes questions du pourquoi ? et analyser le déroulement de la rencontre afin de performer lorsqu’il rentrera sur le terrain !

Au niveau du coach :
– tâche oh! combien difficile : contenter tout le monde est pratiquement impossible : tant les parents, les accompagnants, les spectateurs et les
joueurs peuvent tous avoir des avis différents sur la manière de diriger une équipe.
En ce qui concerne mes comptes-rendus, eux aussi auraient pu être totalement différents si j’avais perçu les choses en tant qu’ancien joueur :
j’aurai certainement choqué ou heurté certains joueurs, parents, accompagnants ou supporters !
– répéter toujours la même chose l’empêche de faire évoluer son équipe, c’est donc aux joueurs de faire l’effort nécessaire.

En tout état de cause, il faut rester positif. S’amuser en améliorant ses performances reste un but en soi et peut être un outil pour la vie.
R.L.

Mar 252016
 

Le 3ème du classement avec 5 défaites reçoit le 6ème avec 8 défaites.

Une première appréciation montre des adversaires au physique relativement imposant. Bon début des Collégiens avec un 0-2 prometteur mais suivi de 3 paniers faciles manqués ! Après 4’, l’équipe adverse prend le commandement : 9 – 2 . Les maux récurrents ressurgissent : pertes de balles, mauvaises passes, précipitation : 12 – 4 après 6’15”. Fort heureusement, de part et d’autre, un manque de réussite, ou de la maladresse, laisse le score évoluer lentement : 14 – 6 après 9’27” et 17 – 6 à la fin du 1er QT.

Le 2ème QT voit une certaine volonté de “bien faire” : de 22 – 10 après 3’, on arrive à 22 – 13 après 4’15”, moment choisi par le coach adverse pour faire rentrer ses deux grands gabarits, lesquels vont causer à nos Collégiens des difficultés au niveau des rebonds, tant offensifs que défensifs. Heureusement, cette double présence a été de courte durée; 24 – 13 après 7’15”. Un faute technique a donné lieu à un lancer-franc, malheureusement non réussi. Nos joueurs en veulent : 24 – 20, 26 – 20 à 1’15 du terme de ce QT. Puis 4 paniers faciles ratés ! La mi-temps se termine sur le score de 28 – 22. Que d’inconstance et/ou de naïveté dans notre équipe !

L’entame du 3ème QT montre un jeu vif qui permet aux Collégiens de remonter au score : 28 – 26 , puis 33 – 26 après 3’ suivis de multiples ratés, et malgré cela : 33 – 30. Et les ratés continuent de plus belle : on aurait dû mener au score depuis “belle lurette”! A 2” de la fin de ce QT , un panier dit “incroyable” d’un joueur adverse fixe le score à 43 – 32. Comment a-t-il pu shooter à son aise à 2” de la fin ? Mais qu’est-ce que nos joueurs ont dans la tête, on peut se le demander ! Telle fût la réflexion d’un(e) des rares supporters.

4ème QT : 45 – 39 . Une défense plus mobile embarrasse les adversaires. Dommage pour la finition en zone offensive. 49- 39 après 5’40”. Certains joueurs font preuve d’une nonchalance dont on se passerait bien ! Le final est décousu, l’un ou l’autre joueur allant de leur petit “solo” qui n’a strictement rien apporté ! Score final : 58 – 43. L’écart ne reflète pas ce match de faible facture, chacune des deux équipes pouvant revendiquer la victoire.

R.L.

Mar 212016
 

Accueil ce dimanche du prestigieux Spirou de Charleroi, leader incontesté de notre série contre qui nous avions réussi une très belle prestation au match aller.

Excellente première mi-temps avec toutefois un démarrage difficile au premier quart ou nos tirs ne rentraient pas alors que Charleroi bénéficiait d’un fort taux de réussite, quelques écrous resserrés et une défense jouant plus près des adversaires nous permettaient de revenir au score et même de prendre l’avantage au repos et ce à la grande stupéfaction du coach adverse, 33 – 28.

Les murs des vestiaires ont tremblé pendant le repos du côté carolo et c’est avec le couteau entre les dents que les hennuyers remontent sur le terrain.
La différence au classement se démontre et malgré le respect des consignes, les collégiens doivent s’incliner devant le talent adverse tout en démontrant une certaine force de caractère.
Défaite d’une vingtaine de points dont nos joueurs ne doivent pas rougir devant cet adversaire, futur champion de la série A.  47 – 68.

Merci à nos deux coachs occasionnels, Jean-Paul Lejeune et Jean-François Gilson, remplaçant Joseph Desutter parti à la tête de ses pupilles au prestigieux tournoi international de Pacé en Bretagne.
Mar 062016
 
Cette rencontre ne devait être qu’une “formalité” : une seule victoire pour nos adversaires !

A notre grand étonnement, le Rebond Neuvillois exerçait un “press” qui perturbait quelque peu nos joueurs : pertes de balles, précipitation stérile : 6 – 2 après 3’ de jeu. Et les ratés continuent de plus belle, aucun jeu structuré, chacun pensant gagner la rencontre à lui seul ! 6 – 4 après 4’ de jeu !
1ers remplacements : il était temps ! Aucune amélioration notoire : les adversaires dévalaient dans notre “défense” plus que perméable ! Jeu confus, concours de tirs . . . . . ratés! Pour la énième fois : le basket se joue à 5 ! 7 – 4 après 6’ . On a l’impression d’assister à un match de rue. Les supporters doivent avoir une dose de courage pour digérer un tel jeu : 9 – 7 après 8’ ! Il y a cependant une bonne volonté de bien faire, mais sans plus. La maladresse continue. Fort heureusement, les 5 fautes de l’équipe adverse couplées à une belle réussite aux lancers francs nous permettent ENFIN de mener au score : 14 – 15 à la fin du 1er QT.

Le 2ème QT débute par un festival de shoots manqués ; on se croirait sur la Foire. Pourtant, il y a du rythme mais mal dosé : mauvaises passes, pertes de balles, les remplaçants, QUELS QU’ILS SOIENT, n’apportent pas ce que l’on est en droit d’espérer d’eux ! La mi-temps se terminant sur le score de 26 – 28.
Et dire qu’un droit d’entrée nous a été réclamé pour voir cela !

Le 3ème QT voit nos Collégiens retrouver une certaine envie de produire du beau jeu : 31 – 34 après 3’. Ce ne fut que de courte durée : quelle pagaille ! 45 – 39 au terme de ce 3ème QT. En face, il y avait des joueurs avec peu de moyens, mais qui “en voulaient” !

4ème QT : 46 – 46 après 2’30. Petit clin d’oeil au Président : Thomas a réalisé un 7 sur 8 aux lancers-francs !
Enfin, nos joueurs se défoncent : contre-attaques, réussites aux shoots à 3 points, pénétrations dans la raquette qui donnent lieu à des coups-francs convertis. Enfin un peu d’animation positive. Quand ils en ont vraiment l’envie, nos joueurs peuvent être redoutables ! Score final : 53 – 62 ! Mais on a eu “chaud” !

Que conclure : je laisse le soin à chaque joueur de faire son “mea culpa” et de tirer les conclusions qui s’imposent.

R.L.
Feb 292016
 

6 – 0 après 2’30”, nos joueurs ont difficile de se placer devant cette équipe talentueuse et solide physiquement.

Nous résistons avec nos moyens, empêchons l’équipe adverse de développer son jeu et terminons ce premier quart sur le score honorable de 14 – 8.

Départ en force des Castors avec une belle réussite dans les tirs à distance, une technique que nous ne savons vraiment pas contrer. La machine brainoise se met en route et écrase notre équipe qui subit la loi du plus fort, nous noterons toutefois un manque flagrant de suivi de nos joueurs dans les rebonds offensifs.

Une très belle réaction dans les trois dernières minutes permet à nos joueurs de rester dans la course et d’atteindre le repos sur le score de 42 à 30.

Reprise endiablée des deux équipes avec un jeu rapide de part et d’autre mais une plus grande précision chez l’adversaire.

Rien à faire, nous subissons la loi du plus fort et notre carence offensive fait que nous atteignons la fin de la période avec un score de 68 – 36 au marquoir.

Le même canevas se reproduit dans l’ultime quart, un jeu rapide des deux équipes mais une finition supérieure de l’adversaire. Nous n’avions pas d’illusions en arrivant mais nous mesurons quand même le fossé qui nous sépare de certaines équipes.

Braine fait tourner son banc et nous permet ainsi d’équilibrer la fin de la partie et de clôturer ce match sur le score de 95 à 54.

Marc Baute.

Feb 222016
 

UNE SUPERBE VICTOIRE.

Nous nous rendions ce dimanche dans cette belle bourgade de Rochefort située à la limite des provinces de Liège, Namur et Luxembourg et réputée pour son excellente bière.
Nos joueurs attendaient cette rencontre avec impatience avec l’ambition de prendre une revanche chez cet adversaire qui était venu s’imposer sur nos terres récemment.

Beaucoup d’engagement dès l’entame de cette partie avec des attaques rapides des deux équipes mais un pauvre score de 6 à 2 après 5 minutes de jeu dont 4 lancers francs réussis par Rochefort, le reste de la période se poursuit sur le même canevas avec toutefois un chouia de réussite de l’adversaire pour atteindre la fin sur le score de 13 à 9.

Reprise du même tonneau dans le second quart, un jeu rapide mais décousu des deux équipes, cela met de l’ambiance mais ne produit pas du beau basket, le jeu s’équilibre, Saint-louis revient à deux points, puis un point puis enfin l’égalité, les fautes s’accumulent à Rochefort, nous menons enfin à 7’30” mais cela a été ardu, 24 à 25 au repos.
Belle réaction des nôtres.

Bonne reprise des collégiens et l’on sent que le jeu des Rochefortois devient agressif, les arbitres réagissent et sanctionnent les jeunes Namurois de deux techniques qui calment quelque peu leurs ardeurs. le jeu se durcit malgré tout et nos jeunes font front avec courage, le match reste engagé, les deux équipes se donnent réellement à fond, le score évolue lentement et tourne de la même manière à l’avantage des Liégeois, 39 – 44, la suite s’annonce crispante.

Dans le dernier quart, une bombe d’entrée améliore notre avantage, nous prenons une avance méritée et Rochefort semble perdu devant notre tactique et pour la première fois de cette saison, notre travail aidé un tout petit peu par dame chance nous permet de prouver des qualités connues mais laissées quelquefois au vestiaire.

Victoire cent fois méritée sur le score de 47 à 67: Bravo à tous, les sourires du coach et des jeunes faisaient plaisir à voir.

Marc Baute.
Feb 142016
 

Nous rendions visite ce samedi à la très belle équipe du Royal basket Club de Waterloo, un team contre lequel nous avons fait match nul lors du premier tour de ce difficile championnat.

C’est dire si les espoirs étaient hauts de venir faire un résultat dans cette région connue du monde entier.

D’entrée de jeu, nos gars se mettent au travail et placent les premiers paniers par des actions rapides et bien pensées, le rêve deviendrait-il réalité ?

La réaction des Waterlootois ne se fait pas attendre et ils reprennent l’avantage par de redoutables tirs à distance que notre défense ne parvient pas à contrer, le quart-temps se terminant sur le score de 32 à 23.

Début du deuxième équilibré mais toujours cette précision diabolique à distance qui fait la différence, notre équipe se décourage quelque peu et a du mal à résister à la pression adverse. Rien à faire, l’adversaire est plus rapide, plus précis et il y a indiscutablement un niveau de différence qui fait que le repos est atteint sur le score de 59 à 38.

Les hostilités reprennent et on sent bien que le discours du coach à galvanisé les collégiens, seul un manque de réussite nous empêche de remonter au score alors qu’une insolente classe à distance permet à nos adversaires d’augmenter leur avantage et de clôturer cette période à 76 – 46.

Toujours le même constat dans la période finale, nous faisons égalité dans le jeu mais la détermination de l’adversaire dans la raquette fait la différence et nous perdons encore ce quart par un écart de dix points, ce qui nous amène au terme de cette rencontre à une défaite sur le score de 97 à 58.

Un second constat, nous ressentons une démotivation dans le chef de certains joueurs, un malaise même et il y aurait surement une réflexion à avoir avant que la saison ne se termine sur des malentendus car participer à un championnat régional se mérite de par un travail soutenu et une préparation adéquate et tant le coach que les jeunes y ont un rôle à jouer.

Marc Baute.

Feb 112016
 

Ce dimanche, à 9h00 du matin au Collège, nos U18 98-99.1 jouaient un match capital pour le titre de la série régionale B. En effet, une défaite les condamnerait quasiment à un simple podium. Ils affrontaient la coriace équipe de Natoye. Equipe que Saint-Louis avait vaincu début novembre en 1/8e de finale de la coupe AWBB. Seulement, à la fin novembre, lors du match aller de la phase classique, les nôtres avaient trébuché dans l’antre condruzienne. L’average n’étant pas comptabilisé en jeunes, seule la victoire comptait, et les supporters de Natoye l’avaient bien compris ; malgré l’heure matinale, ils étaient venus en nombre, apportant tambours “et tout l’bazar” ! Mais avec 4 absents, la tâche s’annonçait plus difficile que prévue pour nos couleurs…

C’est donc le couteau entre les dents que les rouges abordaient cette rencontre face à une équipe de Natoye bien au complet. Le début du match était comme attendu fort serré et plutôt offensif, au grand plaisir des spectateurs. A la fin du premier quart, deux petits points séparaient toujours les deux équipes (21-19).

Dès l’entame du deuxième quart, la défense liégeoise ne laissait plus rien passer ! Le tambour jaune ne vibrait plus et ce sont bien les supporters rouges que l’on entendait. Un étonnant 14-4 renvoyait les deux équipes aux vestiaires. 35-23 au repos : on peut se dire que c’est bien parti mais ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tuée… surtout avec des Namurois.

C’est toujours avec la même envie et la même hargne défensive que nos cadets prenaient le large. Un 5-0 en moins de 30 secondes et un temps-mort visiteur pour remettre son équipe sur de bons rails. De là, une lutte de plus en plus axée sur la défense perdurait : 8-9 en faveur de Natoye dans les 9’30” restantes.

Le dernier quart-temps voyait Saint-Louis loin devant à la marque : +16 pour les locaux qui semblaient pratiquement intouchables mais qui devaient rester concentrés. Concentrés, c’est ce qu’ils ont été ! +24 en fin de rencontre et quelques relâchements défensifs fixaient le score à un bien rond 60-40.

Un superbe match donc tant dans l’esprit que dans la volonté affichée par nos Académiciens qui rejoignent désormais les Natoyens en tête du classement. Léger avantage pour les nôtres qui recevront Belfius Mons-Hainaut au lieu de s’y rendre. Ces Montois qui devraient très probablement jouer les troubles-fête pourraient tout de même revendiquer un test-match à trois en cas de victoire contre les deux co-leaders. Affaire à suivre dans ce championnat plus que passionnant !

Feb 102016
 

Le début de cette rencontre commence bien mal : un shoot et un lay-up ratés : 2 – 0 après 1’20” et à 3 – 4 une coupure générale du courant qui durera plus ou moins 5’ ! La reprise du jeu montre des adversaires qui tentent d’imposer leur puissance physique, fort heureusement avec maladresse : 11 – 16 après 7’25”. Le 1er QT se termine bien gentiment à 11 – 21.

2ème QT : jeu sans caractère, laxisme en fond de raquette, d’où sanction immédiate : 17 – 23 après 3’ ! On a l’impression de voir du “street basket”, sans plus : 19 – 24 après 6’30”. Le sentiment de frustration s’installe chez les adversaires avec des fautes à la limite de la dangerosité. La mi-temps aboutit à un score de 21 – 30.

Le 3ème QT voit une belle réussite des adversaires aux shoots : 28 – 30 puis 30 – 31 après 4’30”. La nonchalance des Collégiens permet le retour de l’équipe adverse à 35 – 35, puis 40 – 37. L’inattention, et ce n’est pas la 1ère fois, du retour en défense fait qu’une longue passe donne lieu à un panier trop facile : 48 – 41 à la fin de ce QT.

4ème QT : un seul joueur adverse alimente le marquoir, et personne pour l’en empêcher ! Il n’y a pas d’âme dans l’équipe, pas d’envie ! Il y a de quoi décourager le coach ! Et pourtant, malgré tout cela, il essaye de sortir son équipe de la torpeur. Après 4’ de jeu, la réussite aux “3 points” semble revenir : 52 – 49, puis 56 – 53 à 1’29 du terme. L’espoir revient, mais une grossière erreur défensive (ah! cette défense) doublée d’un stupide “marché” anéantissent cet espoir éphémère. L’adversaire gère bien la situation, le score final étant de 62 – 58.

Bien bas, on est retombé bien bas. Telle sera ma conclusion.

R.L.
Feb 102016
 
Collège Saint-Louis : 2 victoires, 3 joueurs absents (et excusés)
Canter Schaerbeek : 3 victoires
L’espoir de remporter cette confrontation est réel !

Problèmes récurrents en défense : perméabilité et rebonds défensifs presque inexistants.
En attaque : shoots manqués !
Il est 11 h 05 : nos joueurs dorment encore.
3 tentatives de shoots SANS TOUCHER L’ANNEAU !
8 – 12 après 8’ de jeu !
Le 1er QT se termine à 12 – 20 ! Où sont nos joueurs ?

Le 2ème QT voit toujours un rebond défensif plus que médiocre : où est ce fameux triangle défensif ? L’équipe, si on peut parler d’équipe, se “déglingue” : passes ratées, mauvaise finition. Evolution du score : 16 – 25 après 4’ puis 22 – 29 à 3’ de la fin de ce QT, la mi-temps se clôturant sur la marque de 26 – 31.

Le début de ce 3ème QT voit un jeu plus vif, mieux structuré : 32 – 36 et 38 – 38 après 5’ de jeu. On passe enfin devant : 41 – 38 ! Mais quelques petites erreurs… défensives et une stupide faute technique à un moment où le score est serré amène celui-ci à 41 –45. La précipitation fait que nos joueurs commettent des “marchés au départ” : 41 – 50 à 1’ du terme, celui-ci se terminant à 43 –50. “Pauvre coach” qui doit perdre son temps à répéter, répéter toujours la même chose. Comment voulez-vous qu’il fasse évoluer l’équipe si cette dernière ne parvient pas à assimiler des choses maintes et maintes fois déjà abordées !

4ème QT : que dire encore si ce n’est qu’en face, on a une équipe vive qui va sur TOUS les ballons. Evolution du score : 48 – 54 après 3’ puis 54 – 57 après 6’ , le score final étant de 61 – 66.

L’absence de 3 joueurs n’explique pas le comportement passif de nos joueurs. C’est le contraire qui aurait dû arriver ! Chaque joueur doit se remettre en question, encore faut-il le vouloir ! Espérons que le prochain match verra les Collégiens répondre aux attentes de ceux qui les suivent avec assiduité et passion !

R.L.
Jan 312016
 

SAINT-LOUIS : une victoire
LOYERS : trois victoires

L’espoir de pouvoir remporter cette rencontre était dans les cordes de nos jeunes joueurs.

Début de rencontre intense avec de nombreux “ratés” : 0 – 1 après 2’15”.
“Réveillez-vous”, dixit le coach, et il n’a pas tort “. Les départs sont bien trop souvent laborieux : 5 – 6 après 3’30”, 7 – 6 après 5’, le jeu reste confus. Quelques belles combinaisons font monter le score à 11 – 8 après 6’. En attaque, les consignes du coach ne sont pas souvent appliquées, il doit trop souvent fustiger ses joueurs : inadmissible pour des joueurs de Régionale. Il en est de même en défense ! La fin de ce QT se clos à 19 – 12. Pas de quoi pavoiser !

Le 2ème QT voit toujours cette difficulté d’application des consignes, pourtant maintes et maintes fois effectuées à l’entrainement. Malgré ce jeu insipide, les Collégiens portent le score à 25 – 16, puis 30 – 16.
Bien qu’il n’entre pas dans mes habitudes de citer un joueur, une mention spéciale est attribuée à Dany qui s’est très bien battu tant en attaque qu’en défense, tout en alimentant le marquoir ! Puis, le trou, 4’ sans marquer malgré de nombreuses possibilités ! La mi-temps se termine sur le score de 33 – 17.

Le début de ce 3ème QT voit un rebond défensif déplorable, ce dont profitent les adversaires pour revenir à 10 points (35 – 25). Ils reprennent confiance, mais les Collégiens se rebiffent : quelques bons shoots à distance amènent le score à 45 – 27 après 4’ de jeu. Ce QT se termine à 58 –38.

L’entame du 4ème QT peut être qualifiée de “bonne reprise” : 68 – 38, soit un 10 – 0 bien”tassé”. 70 – 44 à 6’ du terme. Le travail des pivots dos à l’anneau (maintes fois revu lors du dernier entrainement) commence tout doucement à payer : 80 – 46 à 1’15 du terme. Le match se termine sur le score de 87 – 48.

Enfin une victoire, longtemps attendue, bien qu’à plusieurs reprises, elle leur a échappé de justesse par manque de maturité.
Le coach a enfin pu savourer une partie de son travail assidu, bien utile, à savoir le jeu intérieur. Il est à noter aussi une nette amélioration dans le comportement de l’un ou l’autre joueur, ce qui a été bénéfique à toute l’équipe.
Aux joueurs, on pourrait leur dire qu’ils sont sur la “bonne voie”. Leur force résultera dans leur cohésion, de leur envie de jouer en équipe, de leur désir de vouloir marquer. Sur ce dernier point, et je le prends pour moi, je dirai qu’il ne peut y avoir la moindre hésitation quand la possibilité de shoot se présente. Un shoot bien pris, même manqué, ne sera pas critiqué.
……. Cependant, n’oubliez pas qu’un match se gagne d’abord en défense !

R.L.

Jan 272016
 

En l’absence d’un des distributeurs, nous saluons la présence de William et de Max. La taille de ce dernier sera bien utile pour contrer les deux grands pivots de l’équipe adverse.

Un “3 points” d’entrée de jeu, rien de tel pour le moral.

Défense agressive (dans le bon sens du terme), passes rapides donnant de nombreuses possibilités de shoots malheureusement non réussis : 8 – 5 après 5’.

Une interception de Max est ponctuée par un magnifique “dunk”. Le score passe de 13 à 14 après 7’30” pour finir à 23 – 14 à la fin du 1er QT.

Le début du 2ème QT donne la possibilité au coach de substitution (en l’absence du titulaire) de faire tourner son banc dans de multiples combinaisons qui paraissent lui réussir. L’équipe semble avoir pris conscience de l’importance de passes (rapides) plutôt que de dribbler de façon stérile. Une petite baisse de régime laisse revenir les adversaires  de 29 – 20 après 4’30” à 29 – 26, la cause essentielle étant une défense plus que passive.

L’équipe fait montre de laxisme tant en défense qu’en attaque : la mi-temps se solde par  36 à 41.

Dès l’entame du 3ème QT, on sent que les Collégiens en veulent : 42 – 43 après 2’ , 49 – 46 après 4’30”. Ce QT donne à nos joueurs une avance de 7 points, soit 63 – 56.

Le 4ème QT voit le score évoluer de 69 – 62 après 2’47” à 75 – 66 après 7’ d’un jeu “sans commentaire” car étant soporifique. L’un ou l’autre joueur pense que “tirer à la mitraillette” provoquera la décision finale. C’est tout le contraire qui se déroule : 77 – 73 à 1’05” du terme, 77 – 75 suite à une stupide perte de balle. Les adversaires provoquent de nombreuses fautes avec l’objectif de récupérer le ballon : 80 – 77 à 13”1’” ce qui constituera le résultat définitif.

Ce match-ci a encore démontré un manque de maturité de certains joueurs dans les moments où le doute s’installe. Plutôt que de “tirer” à tort et à travers, penser à construire un jeu d’équipe serait plus profitable et productif. Rappelons que le basket se joue à 5, et même plus avec le support et les encouragements de ceux qui ne sont pas sur le terrain.

On peut cependant noter une certaine évolution par rapport aux matchs-aller, les victoires étant là pour le confirmer. Créer la surprise contre l’un ou l’autre ténor de la série sera l’un des objectifs majeurs : nos joueurs en sont capables.

R.L.

Jan 242016
 

Cadets Régionaux  A : Point Chaud Sprimont – CSLB A.

D’entrée, Sprimont impose son jeu en plantant deux tirs à 3 points mais cela n’éveille absolument pas nos joueurs qui se croient toujours à l’échauffement, un temps mort est alors demandé afin de recadrer l’équipe mais rien à faire et il faut attendre 4′ 20″” de jeu pour marquer nos premiers points.

Le spectre de la poursuite inutile se précise, 18 – 4 à la 7° minute, quelques beaux mouvements des nôtres atténuent quelque peu cette punition et la fin de la première période est atteinte sur le score de 20 – 14.

Début du second quart équilibré avec des attaques de part et d’autre puis Sprimont se détache grâce à une belle réussite aux shoots couplée à une imprécision des nôtres, 42 – 25 à la mi-temps, la messe semble dite.

Reprise décidée des deux équipes mais grâce à un jeu plus précis, Sprimont  accentue son avance, toutefois, une belle fin de période de Saint-Louis lui permet de remporter cette période et d’entrevoir un espoir pour le gain du match. 57 – 45

Beau début des collégiens dans cette ultime période et un score ramené à 7 points après 1’30’, l’espoir revient …. De courte durée car l’équipe des carriers change ses batteries et reprend  l’avantage en dominant nettement la fin du match. 75 – 56, le score est sans appel.

De nouveau, le même constat, un début de match catastrophique, des joueurs jouant la peur au ventre en ratant l’immanquable puis une poursuite vaine alors que l’on prouve par moment être capable de rivaliser avec les meilleurs.
Allez les gars! le basket est avant tout un jeu mais un jeu intelligent ou il faut être concentré dès le début de la partie.

Marc Baute

Dec 212015
 

DECEPTION !
Début très difficile face à cette équipe de Rochefort qui, sur papier, semblait à notre portée.
Excès de confiance après de remarquables prestations face à de fortes équipes ?
Les Rochefortois prennent l’avance par des attaques variées et bien pensées, le coach local fait tourner son banc afin de trouver la clé mais rien à faire devant cet adversaire survolté.
Saint-Louis atténue quelque peu le score en fin de quart qui se termine sur le score de 15 – 22.
Bonne reprise après la mise au point du coach et le score revient à parité après une minute de jeu. L’équipe semble ressucitée, le jeu s’équilibre après un temps mort du coach adverse, la partie reste agréable à suivre, les deux équipes se donnant à fond mais quelques exploits individuels permettent à Saint-Louis de prendre une petite avance qui s’accentue de manière régulière pour atteindre le repos sur le score de 44 à 31.
Après un repos bien mérité, les protagonistes remontent sur le terrain bien décidés à en découdre ; les défenses prennent le dessus et le score évolue peu, les arbitres interviennent à tour de bras, Rochefort reprend quelques points et sème le doute dans l’esprit des collégiens dépassés par les événements.
Le coach prend une mesure drastique en faisant monter tout son banc et cela nous vaut une fin de quart-temps épique avec un mano à mano acharné terminant la période sur le score de 57 – 51.
La partie reprend avec engagement de part et d’autre sans évolution notable du score si ce n’est une légère remontée de Rochefort à la 5° minute.
Après un temps mort de Saint-Louis, le jeu reprend pour le money-time, aussi haché, aussi décousu avec même quelques actions brutales des Rochefortois décidés à s’imposer, le score reste indécis,
68 – 68 à une minute de la fin.
Un temps mort du coach liégeois n’amène pas la réaction souhaitée, au contraire, Rochefort prend l’avantage dans une minute de feu et s’impose méritoirement sur le score de 68 à 75.
Que dire après une désillusion pareille si ce n’est qu’une remise en question de tous est indispensable.
Les vacances permettront certainement à chacun de se refaire une santé mentale et physique.
Marc Baute.

Dec 212015
 

“Il faut 2 équipes pour faire un match”
La rencontre de ce soir voyait une équipe adverse composée de 5 joueurs seulement.
L’entame de la rencontre montrait, de part et d’autre, un jeu trop précipité ponctué par de nombreux “ratés” : 4 – 3 après 3’ et 6 – 10 après 6’ de jeu (si on pouvait parler de “jeu”). Ce qui était prévisible arriva : nos adversaires étaient fatigués, ce dont les Collégiens profitèrent pour porter le score à 6 – 25 à la fin du 1er QT.
Le 2ème QT : est-ce la frustration couplée à la fatigue ? nos adversaires commettent de nombreuses fautes “vicieuses” mettant en péril l’intégrité physique de nos jeunes joueurs, ce qui les perturbe : 14 – 27 après 2’40”. La rencontre est décevante, puis une étincelle, et la réussite aux shoots revient : 17 – 33, pour se clôturer à 23 –36 à la mi-temps.
Le 3ème QT est mis à profit pour tenter d’appliquer l’un ou l’autre système de jeu : il y a encore du travail en perspective. Est-ce l’assurance de gagner le match qui provoque un manque de motivation évident ? Au contraire des matchs précédents, les possibilités de shoots sont nombreuses, peut-être trop nombreuses, d’où cette absence de concentration. De 27 – 44 après 5’, la marque passe à 31 – 44 à la fin de ce 3ème QT.
Le 4ème QT démarre “au petit trot”, l’écart se creuse. Les adversaires ont peine à dissimuler leur fatigue : 31 – 52 après 4’ de jeu. De belles contre-attaques portent le score à 31 – 58. Le découragement de l’équipe adverse permet de fixer le résultat final à 41 – 66.
J’ai longtemps hésité : devais-je établir ou non un compte rendu ? Ce match n’a pas été une propagande pour le Basket. A la décharge de nos joueurs, ils n’ont pas dû forcer outre mesure contre une équipe de 5 joueurs qui devait, à un moment ou l’autre, succomber physiquement. Toutefois, quelles que soient les circonstances, il faut les mettre à profit pour peaufiner les systèmes de jeu élaborés par le coach, pour se discipliner, c’est-à-dire se comporter en vrai joueur de Basket, par respect pour celui-ci. L’équipe est encore jeune, fougueuse et impétueuse. Elle a encore beaucoup à apprendre. Cette première partie de saison a répondu aux espoirs raisonnables que l’on pouvait avoir, et laisse entrevoir une seconde partie de saison aussi bonne, si pas meilleure.
Au nom de tous ceux qui vous ont suivis, je remercie les joueurs et coach pour toutes les émotions que vous nous avez transmises, et vous souhaite de merveilleuses et belles fêtes de fin d’année. L’année prochaine vous verra encore plus forts, à condition de rester vous-même et de pratiquer votre sport dans le meilleur esprit et avec la meilleure volonté de bien faire.
R.L.

Dec 202015
 

Première rencontre d’un difficile week-end pour notre vaillante équipe de cadets régionaux qui rencontrait au Hall polyvalent de Marchienne au Pont une des meilleures équipes de la série.

Le match débute avec des collégiens concentrés et appliqués sur les systèmes mis en place, les défenses sont maîtres du jeu et le score évolue difficilement, les équipes se neutralisent de manière équitable mais au dernier moment du quart-temps,  une bombe de Marchienne fait la différence et fixe le score à 14 – 9.

Bonne reprise des nôtres mais une insolente réussite aux trois points permet aux carolos de mener à la marque, le match s’équilibre et quelques belles actions de part et d’autre rendent la rencontre attrayante au grand plaisir des supporters des deux camps.

Sur la fin du quart, cette incontestable qualité à distance permet à Marchienne de s’envoler et de fixer le score à 46 -29 au repos.

Bon début des nôtres dans la seconde partie avec plus d’agressivité en défense, nos joueurs font jeu égal dans la lutte mais restent impuissants dans la redoutable efficacité à distance de l’adversaire et c’est surtout là que la différence se fait . 64 – 43 à la fin du quart.

Toujours un bon début en dernière période, preuve que les consignes sont écoutées, le jeu est toujours partagé et seul un fifrelin de réussite donne l’avantage aux Hennuyers.

Nos jeunes se battent jusqu’au bout, leur courage fait plaisir à voir et sortent incontestablement grandis de cette défaite sur le score forcé de 92 à 61.

Encore une défaite me direz-vous, certes mais sur papier car sur le terrain, les progrès sont indéniables et nous noterons aussi que tous les joueurs ont eu un temps de jeu honorable, ce qui est assez rare à ce niveau régional mais traduit très bien le désir de formation du coach.

Marc Baute

Dec 192015
 
Ce 1er QT a vu une réussite aux shoots relativement exceptionnelle : 10 – 6 après 2’30”, 18 – 10 après 5′ , et se termine sur le score de 26 – 23.

Le début du 2ème QT voit un cafouillage des 2 équipes : 28 – 24 après  2’40. Une certaine fébrilité en défense donne l’occasion à l’équipe adverse de prendre le commandement : 33 – 34 après 6’20”. Fort de la présence de 11 joueurs, le coach Nicolas LERHO fait “tourner son banc”. Un nouvelle réussite insolente aux shoots donne aux Collégiens l’occasion de
se détacher à 44 – 38 à la mi-temps.

Toujours présente, la réussite au panier, plus quelques contre-attaques ponctuées par un magnifique “dunk” de notre renfort Max fixent le résultat à 65 – 50 à la fin du 3ème QT.

Le 4ème QT  débute par 3 attaques “en dépit du bon sens” avec 0 point après 3’30”. Nos joueurs se reprennent, et grâce à quelques interceptions et contre-attaques, le score passe de 79 – 60 après 6′ pour arriver au score final de 87 – 71.
Après un début de championnat difficile dû notamment à un manque de cohésion (nouveaux joueurs devant apprendre à se connaitre) et à des adversaires briguant la tête du classement, notre équipe est entrée dans une spirale de la victoire. Il faut savoir que les adversaires de ce jour n’avaient connu la défaite qu’à deux reprises, ce qui donne une valeur significative à la victoire de ce soir. L’écoute et l’application des consignes du coach, plus la volonté d’aller au bout de soi-même ne sont pas étrangers aux résultats positifs engrangés.

Pour terminer, je voudrai rappeler qu’un joueur qui est remplacé doit communiquer une envie de “mieux faire” à celui qui le remplace, et non pas “tirer la tête”. Il doit profiter de ce moment de repos pour récupérer, tant mentalement que physiquement. Il doit penser à ce qu’il pourrait faire pour apporter un “plus” à l’équipe, tant par son comportement que par ses prestations sur le terrain.

R.L.
Dec 112015
 

Rencontre du 05-12-2015 : HANNUT BC  D  contre  COLLEGE SAINT-LOUIS  D

Début de rencontre fort partagé malgré beaucoup de shoots manqués. Le 1er QT se termine à 16 – 14.

Le 2ème QT voit la réussite de quelques tentatives à 3 points ainsi que quelques contre-attaques qui portent le score de 21 – 21 après 3’ de jeu à 33 – 28 après 7’20”, pour se clôturer à 35 – 30.

L’entame du 3ème QT est quelque peu mitigé : 42 – 39 après 4’21”. Quelques décisions arbitrales sont plus que contestables, avis d’ailleurs partagé par nos adversaires. Puis, à force de caractère, les Collégiens reviennent au score :  52 – 48 à la fin du 3ème QT. Un seul joueur adverse maintenait son équipe, et personne n’a réussi à l’empêcher d’alimenter la marque.

Bonne reprise de nos joueurs : 56 – 59 après 3’20” . Les adversaires semblent émoussés et héritent de 2 fautes techniques, puis d’une faute “antisportive” ce qui donne à nos joueurs l’opportunité de réussir leurs “lancers-francs”. De 63 – 65, le score final est fixé à 64 – 75.

Il est à signaler que le coach titulaire, Nicolas LERHO était absent (et excusé). C’est donc Nathan qui a assumé la direction de l’équipe tout en participant à la victoire de celle-ci. Il a parfaitement rempli son rôle.

De ce match, parfois sans âme, il n’en ressort rien de particulier. On ne retiendra donc que la victoire, sans plus.

R.L.
Dec 062015
 

UNE DEFAITE QUI VAUT UNE VICTOIRE ;

6 joueurs dont un malade et un blessé, deux cadets et quatre minimes, telle était la composition de notre équipe qui rencontrait ce samedi dans le magnifique Hall Sportif de Jumet, le leader invaincu de notre série, actuel demi-finaliste de la coupe AWBB, le talentueux Spirou de Charleroi.

Motivés comme jamais, nos joueurs entament la partie avec une détermination  rarement vue cette saison et bousculent les Hennuyers avec une tactique bien comprise doublée d’une précision diabolique, ce quart-temps se passe comme dans un rêve et se termine avec un avantage de cinq points pour les nôtres: 15 – 20.

La deuxième période redémarre avec des collégiens motivés qui se battent sur chaque balle, le jeu s’équilibre, les consignes sont bien respectées, Charleroi refait son retard pas à pas mais les nôtres résistent avec un courage exemplaire et reprennent même l’avantage pour atteindre le repos avec dix points d’avance: 26 – 36.

La partie reprend avec des spirous sévèrement sermonés pendant le repos et qui reprennent neuf points en cent-vingt secondes, Joseph Desutter prend un temps mort et replace ses jeunes joueurs.

Charleroi poursuit sa remontée et se détache, montrant par là qu’il n’est pas leader pour rien, la fatigue se fait sentir, le spectre des fautes apparaît mais nos joueurs font front avec un courage qui stupéfie les supporters adverses: 63 – 45 au terme de cette période qui a vu nos adversaires marquer plus de point que lors des deux précédentes.

Galvanisés par leur coach, les Carolos poursuivent leur siège, nos joueurs résistent tant et plus, maintiennent l’écart et mieux encore le réduisent par de rapides contres mais l’avantage restera au leader qui fixera cette partie sur le score final de 82 à 62.

En résumé, nous pouvons dire que des joueurs motivés, jouant l’un pour l’autre et respectant les consignes du coach peuvent renverser des montagnes et démontrer un esprit sportif qui force l’admiration..

Je n’ai pas pour habitude de citer ces noms mais je voudrais dire bravo et merci à Nicolas, Romain, Dany, Emeric, Tom, le valeureux Tom qui victime d’une dysentrie depuis une semaine avait quand même tenu à honorer sa sélection et Sacha qui, le matin même se faisait poser un tape spécial à la cheville.

On ne peut pas oublier non plus le coach, Joseph Desutter, qui ne s’est jamais laissé abattre par les désistements successifs et qui a su élaborer une stratégie mettant à mal le talent adverse.

Marc Baute.
Dec 042015
 
Quelques statistiques avant cette rencontre :
Saint-Louis : 5 victoires – 5 défaites ; average 62 – 62
Giants Braives B : 5 victoires – 4 défaites ; average 68 – 65
Bien que ce ne soient que des statistiques, on pouvait donc s’attendre à une rencontre “serrée”.
Début de match où le ballon circule bien, mais avec beaucoup d’occasions manquées : 5 – 2 après 3’10”.
La défense est bonne, perturbe le jeu des adversaires relativement plus costauds. Un peu d’inattention amène le score de 13 – 14 à 15 – 14 au terme du 1er quart-temps.
Le début du 2ème quart-temps est quelque peu chaotique. Un jeu peu “orthodoxe” (confus) fait passer le score de 22 – 23 après 2’58” à 25 – 33 après 7” suite à un manque de cohésion, à des mauvaises passes et un jeu TROP précipité : retomberait-on dans nos travers ? Ressaisissement et vivacité nous permettent de maintenir l’écart à 8 points à la fin de ce quart-temps. Score : 29 – 37.
3ème quart-temps : bonne reprise : 33 – 37 , 35 – 41. De nombreuses fautes avec “lancers francs” portent le score à 35 – 47 après 5’. Un jeu brouillon avec des pertes de balle laisse partir nos adversaires à 37 – 57 à 1’23” du terme. Un peu de dynamisme ramène le score à 45 – 58, soit un écart de 13 points.
4ème quart-temps : plutôt que “d’engueuler” ses joueurs, le coach Nicolas LERHO a su trouver les justes mots pour remotiver son équipe : nos “p’tits gars” en veulent : 53 – 60 après 1’25, soit un  8 – 2 bien tassé !
Evolution du score : 60 – 65 , 63 – 65 , 63 – 67 : dernières minutes palpitantes : 65 – 67 , 67 – 67 à 2’24” du terme ! Panique chez les adversaires où leur égo a dû en prendre “un coup”! Ils commettent des fautes qui donnent l’occasion aux collégiens de prendre une avance de 4 points (71 – 67) à 28” de la fin avec la possession du ballon aux adversaires. Un “press” bien contrôlé nous permet de reprendre le ballon. Une dernière faute de l’équipe adverse donne 2 “lancers francs” réussis qui fixent le score final à 73 – 67.
Les statistiques précédant ce match ont été confirmées par une rencontre serrée où l’on a vu un peu de tout tant positif que négatif : bonne circulation du ballon en début de match, pertes de balle et mauvaises passes, manque de cohésion puis ressaisissement avec un final où le coach a su motiver ses troupes pour arriver à une victoire qu’on a cru inespérée à un moment donné.
Le manque de constance de notre équipe est récurrente. Il faudra travailler le mental afin de leur faire prendre conscience de leurs réelles possibilités, et leur signifier qu’un match se gagne et se perd à tous moments.
Petit bémol : attention aux fautes inutiles !
R.L.
Nov 302015
 
Collège Saint-Louis Basket – Henri-Chapelle 60-53
(8-15, 19-13, 14-21, 19-4)
Après la victoire de la semaine dernière contre Flémalle (73-41), nos minimes provinciaux ont remporté une deuxième victoire consécutive contre la vaillante équipe d’Henri-Chapelle.
Dès le début du match, on sent que la rencontre allait être compliquée. Quelques pertes de balle de nos joueurs et les bleus et blancs en profitent pour marquer des paniers faciles sous l’anneau. Et prennent donc un avantage mérité de 7 pts à la fin du 1er Qt.
Le 2e Qt fut le réveil de nos joueurs, de meilleures combinaisons offensives et une bonne présence au rebond (tant offensif que défensif) nous permettent de recoller à 27-28 à la mi-temps.
Durant un 3e Qt intense, les 2 équipes se rendent coup pour coup. Pourtant c’est Henri-Chapelle qui profite le plus de nos largesses défensives et termine à 41-49 à la fin du 3e.
Mais c’était sans compter sur le caractère de nos joueurs qui ne sont jamais vaincus. Une défense resserrée nous permet de recoller à égalité dans le money time. Alors que la tension est palpable sur le terrain, ce sont nos joueurs qui en sortent vainqueurs grâce à leur sang-froid et qui ont su retenir les leçons de la défaite contre Prayon (60-61) il y a 2 semaines.
Tout le monde a pu apporter sa pierre à l’édifice pour arracher la victoire dans les 2 dernières minutes. Un grand chapeau pour cette belle victoire, notre équipe progresse bien. Vivement la suite !
Nov 232015
 
Notre jeune équipe a déjà rencontré deux types d’adversaires :
     – des joueurs de 35 ans et plus, mais ayant une expérience acquise dans des divisions supérieures : cela a conduit a bien des défaites, mais a servi à se rendre compte que des passes rapides sont plus productives que trop de dribbles
     – des joueurs de 18 à 25 ans : là, nos joueurs ont pu rivaliser et engranger quelques victoires

Ce 21/11/2015, la rencontre opposait SAINT-LOUIS au RBC VISE C, lequel était composé de joueurs de 22 à 35 ans, ce que l’on peut considérer comme une équipe “intermédiaire” à celles reprises ci-avant. Ce match pouvait donc être considéré comme un petit test qui permettrait de mieux situer la valeur de notre équipe.

Le début du match est quelque peu confus, les adversaires ne se privant pas d’user d’un physique un peu plus costaud avec quelques petits coups de coude qui auraient pu être sanctionnés : 2 – 4  après 2’17”.
Mais nos jeunes loups ne se laissaient pas démonter. Un défense plus agressive (dans le bon sens du terme) amène le score de 11 à 14, puis 15 à 14 pour finir à 17 – 14 à la fin du 1er quart-temps.

L’entame de ce 2ème quart-temps donne lieu à un jeu plus équilibré avec des ratés de part et d’autre : 19 – 15 après 4’09”. Un petit rappel à l’ordre du coach Nicolas LERHO  fait évoluer le score à 26 – 16 après 7’24” et à 30 – 22 à la mi-temps. Les adversaires sont quelques peu énervés, nos joueurs sont plus appliqués.

Le début de ce 3ème quart-temps est acharné! Un bon “press” conjugué avec une réussite élevée au shoot et en “pénétration”. La défense est toujours aussi productive. Afin de contrer les deux grandes tailles des adversaires, l’équipe a pu bénéficier de l’apport d’un joueur de grande taille lui aussi. Cela a permis de “casser” les velléités offensives répétées de nos adversaires, qui se sont quelque peu découragés. A cela s’est ajouté une volonté de “bien faire” de toute l’EQUIPE. Certains joueurs étaient même transcendés et ont accompli des prouesses que l’on aurait pas soupçonnées. Le public était enchanté !
Evolution du score : 36 – 26 après 5’11” de jeu, puis 40 – 26 après 7’33” pour se terminer à 42 – 28 à la fin du 3ème quart-temps.
Qu’est-ce que le coach a pu leur dire pour qu’ils produisent un tel jeu !

4ème quart-temps : vifs en défense, échanges rapides du ballon en attaque, que demander de plus … pour l’instant ? De 53 – 36 après 6’, le score passe à 59 – 42 à 1’21” du terme pour être fixé définitivement à 59 –43.

Que peut-on retenir de cette rencontre ?

– quand on veut, on peut
– que l’on a noté une nette amélioration dans l’unité de l’équipe : on “se trouve” plus aisément
– que, après un shoot manqué, la fixation par au moins un joueur sur le possesseur du ballon a permis d’éviter des contre-attaques qui amènent bien souvent un “panier facile”, … et un certain découragement !
– qu’il a été nécessaire au coach de recadrer l’équipe et le jeu : le respect et l’application de ses consignes ont été plus que bénéfiques
– que la volonté des 9 joueurs a permis au coach de mettre sur le terrain diverses compositions d’équipes sans que celles-ci ne s’en trouvent affaiblies à un moment ou l’autre : cela constitue un atout majeur !

En conclusion, on espère que les joueurs ont pu prendre conscience de leurs possibilités (qu’ils ignorent bien souvent), que l’esprit d’une saine combativité alliée à un bon esprit d’EQUIPE les amèneront à des résultats au-delà de leurs espérances
Le public, ravi de cette prestation, en redemande.
Nov 212015
 

Mosa Angleur – Saint Louis : 60 – 54

18-13 / 33-21 / 45-35 / 60-54

Privés de Régnauld et Thomas (tous deux blessés), nous affrontions une équipe invaincue et avec une moyenne de plus de 100 points marqués par match.

Saint-Louis entre bien dans le match mais reste trop “gentil” face à des adversaires bien plus agressifs. Cette agressivité se traduit par une nette domination au rebond. Nous restons cependant au contact grâce à une belle réussite aux lancers-francs (9/10 dans le 1e quart). Angleur mène après 10 minutes 18-13.

Dans le 2e quart, Angleur alterne la défense de zone et de man to man. Ces changements défensifs perturbent les joueurs de Saint-Louis qui oublient d’attaquer l’anneau et de jouer en équipe. Nous avons trop tendance à shooter à distance, malheureusement les shoots ne rentrent pas…  Nous parvenons cependant à mieux contrôler le rebond en défense ce qui nous permet de rester dans le match. Grâce à un shoot “on the buzzer” (improbable) de Nicolas, la première mi-temps se termine sur le score de 33-21.

Au retour des vestiaires, Saint-Louis “sort les dents”, les joueurs recommencent à attaquer l’anneau ce qui permet de libérer des espaces pour des shoots faciles. Angleur reste en zone et nos shoots commencent à rentrer… Défensivement, nous jouons plus dur et nous ne donnons plus de seconde chance à nos adversaires. Résultat, nous gagnons ce quart temps 12-14 (45-35).

Dans le dernier quart, Saint-Louis joue encore plus dur en défense, cela se traduit par de nombreuses interceptions. Malheureusement nous ne parvenons pas à exploiter les contres attaques que nous avons et la conclusion nous fait défaut. Au final, il nous a manqué un petit quelque chose pour revenir à hauteur de l’adversaire. Le match se termine sur le score de 60-54. A noter que nous gagnons également ce dernier quart-temps 15-19.

Félicitations aux deux équipes pour ce beau match de basket. Notre équipe progresse vite et bien, il reste cependant encore beaucoup de travail à accomplir…

Nathan

Nov 212015
 

Cela devient une habitude, nous rencontrions une équipe Benjamins 2004 ce samedi au BC Cointe.
De grands et forts gaillards face à notre jeune équipe. On ne s’arrêtera pas sur le score final de 96-16, mais bien sur la belle évolution de l’équipe et du jeu. Nous avons résisté, nous nous sommes bien battus et l’équipe a terminé le match avec le sentiment d’avoir fait tout son possible (et ce fut le cas).

A préciser, le coach du BC Cointe avait demandé à ses joueurs de ne pas opérer un pressing auprès des nôtres, ce qui nous a permis de développer quelque peu notre jeu.

Nov 152015
 

Nous recevions ce dimanche, l’équipe de Quaregnon, classée devant nous tout en comptant  trois matchs joués en plus.

Début de match à l’avantage des nôtres avec une belle réussite au niveau des lancers à trois points, Quaregnon équilibre les échanges et profite d’un laxisme en défense pour revenir au score.

Un coup de gueule du coach, Joseph Desutter, rétablit la situation et Saint-Louis reprend l’avantage. Un beau mano à mano s’engage avec de belles réussite conjuguées avec d’incompréhensibles ratés et le premier quart temps se termine sur le score de 21 à 18 en faveur des locaux.

Début tonitruant des Collégiens à l’entame de la reprise puis le match s’équilibre de nouveau entre deux équipes non dénuées de qualités mais penchant par moment d’une certaine constance dans l’exécution des phases.

Une supériorité légère mais régulière des nôtres avec une réussite maximale aux lancers francs nous emmènent à la mi-temps sur le score logique de 42 à 21.

Reprise du match avec un acharnement et une saine agressivité des deux équipes dans un chassé-croisé tenant les spectateurs en haleine.

Quelques beaux lancers à trois points nous permettent de creuser un écart progressif et de maintenir notre adversaire à distance respectable pour terminer la troisième période à 60 – 43.

Quaregnon reprend à fond et réduit spectaculairement l’écart, nos joueurs paniquent quelque peu et le spectre des cinq fautes plane sur la tête de trois de nos joueurs, un temps mort est demandé afin de remettre les pendules à l’heure et le match se poursuit de manière acharnée. Les fautes pleuvent et l’on sent que le match peut basculer d’un côté comme de l’autre, la nervosité s’installe, les arbitres tempérant intelligemment le jeu et la partie se poursuit avec le même esprit combatif dans un bel esprit sportif.

Belle victoire d’équipe sur le score de 76 à 60, la première mais elle en appellera d’autres si les joueurs s’appliquent et s’efforcent d’augmenter la vitesse de jeu dans les systèmes.

A noter, notre incroyable réussite au lancers francs et ça, c’est la récompense d’un travail de tous les jours.

Marc Baute

Nov 152015
 

Une défaite logique vu les forces en présence (tous des grands gaillards / costauds de 2004 face à 5 joueurs 2006 et 2 joueurs 2004), mais qui aurait pu être moins sévère si l’on avait fait preuve de plus de vivacité et accusé moins de perte de balles…  La quasi totalité des points adverses étant marqués sur d’athlétiques contre-attaques :-/ plus que sur des phases de jeux. Gageons qu’ avec un peu plus d’audace et plus de prises de responsabilité de l’un ou de l’autre chez nous,  avec un peu moins de respect de l’adversaire quand il est à priori et par la taille impressionnant, et en jouant un peu plus libérés,  nos benjas 04-06 rivaliseront aussi avec ces formations plus physiques …

Nov 152015
 

La semaine passée, nos jeunes joueurs se sont défaits d’une équipe du REBOND NEUVILLOIS  66 – 42. Cette équipe était composée de jeunes joueurs aussi.

Ce samedi 14 novembre, ils ont rencontré une équipe recomposée d’anciens joueurs ayant évolués en R2 et P2 : la tâche s’annonçait difficile.

Le début du match fut fort partagé. Malgré de nombreuses pertes de balles, conjuguées à une certaine maladresse des adversaires, le score évoluait de 4 – 3 après 2’12”  à  13 – 19 à 3’ du terme pour se terminer à  18 – 23 à la fin du 1er quart-temps : pertes de balles, shoots trop rapides et oubli du repli défensif peuvent expliquer ce début de match.

Le 2 ème quart-temps voit les adversaires faire circuler le ballon de façon très rapide et intelligente : leur maturité fait plier notre équipe : 24 – 35 à 6’12” du terme, 33 – 42 à 2’30 et 37 – 53 à la mi-temps. Nos joueurs n’ont pas retenu les leçons des matchs antérieurs, à savoir qu’une circulation rapide du ballon vaut mieux que des dribbles qui ne produisent pas grand chose.

Le 3 ème quart-temps voit un “3 points”qui redonne du courage à nos joueurs. Malheureusement, ce ne fut que de courte durée. Nos joueurs semblent oublier qu’une rencontre se gagne d’abord EN DEFENSE. Après un shoot de l’adversaire, au moins UN joueur se doit d’assurer le repli défensif EN FIXANT le possesseur du ballon. Evolution du score : 41 – 60 puis 48 – 62 à 2’10” du terme, pour se terminer à 53 – 69 à la fin de ce quart-temps.

Le 4ème quart-temps voit un jeu d’entrée fort brouillon : 56 – 78 pour passer de 62 – 82 après 5’45” à 65 – 84 après 7’20”. La fin de ce quart a vu nos joueurs réaliser de belles choses qui ont fixé le score final à 72 – 86.

12 joueurs pour une équipe : tout le monde aime et aimerait jouer, de là la difficulté pour le coach de contenter tout le monde et de pouvoir mener l’équipe comme il le voudrait, à savoir en fonction de l’adversaire et de l’état de forme de ses joueurs. Il a pourtant essayé de multiples combinaisons qui n’ont pas pu malheureusement contrer un adversaire “bourré” d’expérience et d’une insolente adresse aux tirs au panier.

Comme déjà signalé antérieurement, surtout NE PAS SE DECOURAGER, continuer à apprendre et encourager ses partenaires.

Nov 142015
 

Après notre 1ère victoire de la saison en match amical, notre équipe était motivée. Nous rencontrions, en staff réduit à 6, une équipe de Benjamin 2ième année du RABC Ensival. Les « imposants » gabarits et l’expérience ont fait la différence et nous avons été vaincus sur un score de 7 à 89.

Notre équipe a montré un meilleur jeu malgré les absences d’Adrien (blessé), de Nicolas et Stani

Accrochez-vous, continuez vos efforts  😛

Oct 312015
 

Après plusieurs matchs difficiles où notre équipe rencontrait des U12 de 2004 et n’arrivaient pas à trouver son jeu, la rencontre amicale contre Betfirst Liège était attendue. Une rencontre entre joueurs du même niveau.

Olivier avait bien motivé les troupes et revu l’ensemble des séquences aux entrainements.

Adrien et Stani étaient blessés et n’ont pu participer au match.

1er quart équilibré et de bonne augure. On sent nos jeunes dans le match. Tout est possible, on finit le quart sur un score de 5-12

Le 2ième et 3ième quart sont plus difficiles, on ne marque pas mais on assiste à de bons mouvements et surtout, à la satisfaction du coach ; ce qui a été vu à l’entrainement est enfin appliqué. On termine le 3ième quart sur un score de 4 à 17.

Le 4ième quart fut à la hauteur de nos espérances. De bonnes passes, un jeu collectif, une défense efficace nous ont permis de gagner le quart sur un score de 16 à 14.

Allez les gars, lors de la prochaine rencontre, jouez comme au 4ième quart-temps et ce sera super.

Score final de 29 à 53. Une belle rencontre, une équipe (joueurs, parents, coach) de Betfirst Liège  superbe et la satisfaction pour nous d’avoir évolué 🙂

 

Oct 262015
 

Gros client ce dimanche à La Villette, la très bonne équipe de Castors Braine, grand favori de notre série.

Nos joueurs étaient un peu stressés de recevoir ce ténor et le démarrage du premier quart-temps a été laborieux, la rapidité des Brainois surprend nos jeunes en manque total de réussite en dessous de l’anneau . Castors Braine semblait parti pour un cavalier seul mais un changement judicieux atténuera quelque peu le score du premier quart-temps à 5 contre 18.

Remontant sur le terrain avec le couteau entre les dents, les collégiens refirent progressivement leur retard et remportèrent le second quart par 27 à 15 pour arriver à la mi-temps à  32 – 33.

Certainement le plus beau quart depuis le début du championnat.

Durement sermonnés au repos, les Brabançons enclenchèrent le turbo et firent un 13 à 0 en quatre minutes, le cauchemar recommençait mais nos joueurs se rebiffèrent et équilibrèrent quelque peu les échanges pour empêcher que le score ne prenne des allures catastrophiques. 43 à 54 à la fin du troisième quart.

Le début de la dernière période fût fort équilibré mais une meilleure précision des castors obligèrent les gars de Joseph Desutter à courir après le score et laissèrent ainsi le champ libre à de rapides contre-attaques des adversaires du jour.

Score final 61 – 77 mais de belles promesses pour les jours à venir, il est certain que notre équipe progresse en expérience et semble de mieux en mieux se connaitre.

Courage, les gars, les victoires vont arriver et les difficultés actuelles vous rendront plus fort dans l’avenir, vous avez démontré cet après-midi de belles qualités et vous verrez que votre travail finira par payer.

Oct 252015
 
La semaine passée, la rencontre contre Aywaille a une nouvelle fois montré combien l’expérience
acquise par des “anciens” ainsi que le physique, même un peu trop par moment (serait-ce un sentiment
de frustration vis-à-vis de jeunes “impétueux” qui amènerait à des fautes qui n’ont malheureusement pas
été sanctionnées à leur juste valeur ?), sont des éléments contre lesquels nos jeunes joueurs seront encore
confrontés.
Surtout, il ne faut pas se décourager. Chaque match apporte son lot d’enseignements.
A propos du match contre Haneffe :
C’est contre une équipe qui est 1ère de la série que nos joueurs ont dû batailler. Cette équipe, physique mais
correcte dans l’ensemble, allait vite démontrer qu’elle n’occupait pas cette 1 ère place par hasard.
Le score évoluait très vite : 7 – 2 après 1’16” , 15 – 4 après 2’19” .”Panique à bord” pourrait-on dire, les
adversaires jouent au “chat et à la souris”. Fin du 1er quart : 34 – 6.
Le second 1/4 temps a vu l’équipe adverse abandonner le “press” pour jouer une zone : 43 – 12 après 2’14”.
Une belle réussite à “3points” amène le score à 43 – 21.
L’écart étant fait, il faut féliciter les adversaires qui n’ont pas essayé de “matraquer” notre équipe. Ils ont profité
de l’occasion pour peaufiner tous leurs systèmes de jeu. D’ailleurs, beaucoup d’équipes trop “fortes” feraient
bien de s’inspirer de cette “philosophie”. Fin du 2 ème quart : 59 – 31.
Le 3 ème  1/4 a vu nos joueurs animés d’une intention de “bien faire”. Plus vifs sur le ballon, le jeu s’équilibre.
Les adversaires sont toujours aussi “sympas”, ce qui permet à nos joueurs de mieux s’organiser et de réaliser
une prestation qui ne demanderait que confirmation. Le score passe de 63 – 34 à 75 – 40 pour se terminer à 77 – 44 à la fin de ce  3 ème quart-temps. Nos joueurs ont donc réalisé un 18 – 13 encourageant.
Quatrième 1/4 temps : Haneffe reste une équipe très homogène et correcte vis-à-vis de nos joueurs. Elle décide cependant de rejouer le “press”, ce qui a pour conséquence de faire évoluer le score de 90-56 à 4’44” du terme,  à 101 – 63 à 48” du terme. Deux belles réalisations de nos joueurs fixeront le score définitif à 103 – 68.
Que retenir de cette rencontre ?
– SURTOUT NE PAS SE DECOURAGER, l’âge, le physique et l’expérience des “anciens” étant les principaux facteurs
   de la réussite de nos adversaires.
– ne pas dénigrer ce genre d’adversaire par des réflexions telle que “qu’est-ce qu’ils viennent faire en P4 ?”.
  Peut-être qu’un jour aussi, après une carrière que je souhaite brillante, pour des raisons diverses (physiques,
  professionnelles ou autres …), vous serez amenés à ne plus pouvoir pratiquer votre sport au top.
– de ce type de rencontre, il y a toujours quelque chose à apprendre : profitez-en.
Oct 252015
 

Une semaine après avoir rencontré Huy, nos minimes se rendaient ce samedi matin à 9h chez un autre co-leader : le Mosa.

Les consignes du coach Mario étaient claires depuis le début, il voulait que l’on reproduise au moins le même basket que la semaine précédente et l’on peut dire que cela fut appliqué dès la première minute.

Le Mosa démarrait avec une défense assez agressive qui les pénaliseront pas mal tout au long du match. Dans le 1er quart nous sommes directement dans le match. Chacun à leur tour, nos joueurs se mettront en évidence pour terminer ce quart 16-18.

Dans le 2eme quart, le jeu reste très équilibré et aucune des 2 équipes n’arrive à se détacher et l’on assiste à un chassé-croisé. Mi-temps : 36-39.

Dans le 3eme quart, nos joueurs sont un peu à la peine et ne parviennent plus à reproduire leur jeu à cause de nombreux ratés de paniers dit “faciles”.

A la fin de celui-ci, le Mosa repasse en tête 52-48.

Dans le dernier quart, le Mosa reste en tête 58-53 (5mins). C’est alors que nos joueurs, dans le rush final, resserrent les boulons en défense et enfilent les paniers pour terminer par un 0-13.

Score final : 58-66 !

Nouvelle superbe victoire collective de nos Minimes chez une très belle équipe du Mosa.

Tous les joueurs ont apporté d’une manière ou d’une autre leur pierre à l’édifice.

Les progrès au niveau de la cohésion de l’équipe sont nets et il faut que cela continue.

Jms

Oct 252015
 

Quel match… ! MAIS QUELLE VICTOIRE !! Ah que ça fait du bien. Deuxième victoire pour notre P2 “jeunes-vieux” contre les quatrièmes au classement portés principalement par Jérémie, coach au sein de notre Académie.

Le début du match ne commençait pas si mal (5-10) jusqu’à ce que les adversaires trouvent les solutions, principalement au-delà des 6m75, contre notre zone (19-14). A partir de ce moment (fin du 1er quart) commençait la chasse au score que nos couleurs ont tant connue et  redoutée depuis le début de la saison.

Malgré de nombreuses pertes de balles et gâchis en contre-attaque de part et d’autre, le match était assez plaisant à suivre. Le second quart-temps ne faisait cependant guère évoluer le score mais encourageait les dragons à aller de l’avant. Fin du premier acte : 39-35.

Au retour des vestiaires, comme on s’y attendait, on a vu de l’envie, de la détermination et de l’application aussi bien devant que derrière. Un shoot à plus de 9m00 à 5 secondes de la part d’Alain nous a même permis recoller au score. Fin du troisième quart : 56-55.

Arrive maintenant le quart-temps de tous les possibles, de toutes les surprises aussi. Après cinq minutes de combat acharné mais propre, les rouges reprenaient enfin les commandes du match (62-64). Un chassé-croisé s’opérait alors jusqu’au bout. Alors que nous aurions pu profiter de leur excès de faute, c’est nous qui leur donnions l’opportunité de se présenter sur la ligne des lancers-francs ; chose dont ils profitaient avec facilité. Voici avec détails la dernière minute de ce match :
Deux lancers-francs en notre faveur dont un converti par Bart (72-72 ; 45sec). Interception de Bart qui provoque une faute. Deux lancers-francs pour lui à nouveau, tous deux ratés (25sec). Contre-attaque adverse qui voit un retour de Bart à toute vitesse, déterminé à faire oublier ses deux lancers manqués et provoquant ainsi la mauvaise passe des templiers qui n’avaient plus qu’à déposer le ballon dans le cercle à 2 contre 0. Un temps-mort est pris de notre côté pour mettre en place un système en zone avant qui ne donnera finalement rien et verra le ballon récupéré par Haneffe (14sec). Un homme seul et les Haneffois en profitaient pour échanger le cuir aisément. Il fallut commettre la faute et donner deux lancers-francs aux adversaires ; tous deux convertis (74-72 ; 5sec). Temps-mort à nouveau demandé dans le but d’isoler Clément à 3pts. Pourquoi 3pts ? Le marquoir affichait à cet instant 75-72. Une rectification venant de la table le rétablira donc à 74-72 mais… trop tard, la phase était mise en place et ne pouvait plus être modifiée. Trop tard ? Connaissant la suite des évènements, on changera d’avis. Clément recevant deux écrans en cascade reçut la balle à 3pts avec toujours deux défenseurs sur le dos qu’il effaça avec un cross et un stepback pour un shoot buzzer… Par la planche and… 74-75

From downtown ! Using the glass , he makes the BUZZERBEATER !!

Oct 192015
 

Belle rencontre de basket ce dimanche après-midi opposant les Minimes élites de Mario L. et l’Union Huy invaincue après 4 rencontres et composée uniquement de 2000 alors que nos couleurs sont composées de 00-01-02-03. Après un début de match ou nos joueurs ne sont pas impressionnés par l’adversaire qui pourtant est plus grand et plus physique, nous menons au score lors de ce premier quart-temps. Dans le 2ème quart, nous souffrons un peu au rebond et nous péchons à la conclusion, ce qui fait que nous rentrons au vestiaire à la mi-temps menés de 7 points, 25-32.

Dans le 3ème quart, dès le début nous recollons au score grâce à notre belle défense agressive et au travail de nos grands au rebond qui nous permet de jouer en contre-attaque. On a droit à un chassé-croisé ou l’une équipe puis l’autre mène au score.

Dans le dernier quart, Huy se retrouve rapidement en difficulté au niveau des fautes et nos joueurs profitent du bon pourcentage aux lancers-francs pour passer devant. Une dernière accélération des nôtres nous permet d’entrevoir la victoire 67-60 à 1min10 de la fin. Un dernier sursaut des Hutois leur permet de revenir à 67-65 mais la victoire finale reste dans nos rangs.

Superbe victoire de nos jeunes et belle mentalité de tous les joueurs qui se sont sentis concernés de la première à la dernière minute.

Je pense qu’avant le match même le coach Mario pensait que l’on ramasserait 30 pts (je l’ai entendu 😀) mais un match est toujours à jouer et avec une telle combativité et mentalité, je suis sûr que cette équipe nous donnera d’autres satisfactions.

JMS

Oct 122015
 

Je me souviens de la réflexion de certains joueurs en début de saison :
“La P4, fastoche”
Rencontrant une équipe dont la moyenne d’âge frôlait les 35 ans, ils avaient
l’occasion de mesurer leurs propos.
Malgré les mises en garde des “anciens”, ils ont pris le match à la légère.
Face à un jeu simple, mais où le ballon circulait vivement, la défense
pataugeait. J’espère que nos joueurs ont pu prendre conscience “qu’une passe
est plus rapide qu’un dribble”, que l’expérience peut compenser l’impétuosité,
la précipitation et même une technique plus élaborée.
Evolution du score au 1er 1/4 temps : après 3’30” : 6 – 5 ; l’oubli (assez récurrent)
de la couverture en défense amène le score de 12 – 7 à 18 – 7 pour terminer à
22 – 10.

Le début du 2 ème 1/4 temps laisse entrevoir une volonté manifeste de bien faire,
mais très vite les joueurs retombent dans leurs travers :mauvaises passes et TROP
de dribbles.
Evolution du score : 31 – 11 à 7’ du terme, 36- 13 et 42 – 15 à 2’15” pour passer à
46 – 19 à la mi-temps.

Le 3 ème 1/4 voit une réussite insolente des adversaires à 3 points. Le moral de nos
joueurs en prend “un coup” : que de lay-up ratés, que de pertes de balles.
De 54 – 19, le score passe à 59 – 25 pour aboutir à la fin de ce 1/4 temps à 61 – 28.
On peut se demander qui sont les “papys”, et cela sans porter un quelconque
jugement.

4ème 1/4 : enfin, on presse un peu plus l’adversaire, cela les perturbe un peu mais
l’expérience a encore prévalu : ils ont mieux géré la possession du ballon tout en le
faisant “voyager” à vive allure.
Score final : 65 – 37.

La perception d’un match de basket peut être multiple :

– en fonction de la position aux abords du terrain
– en fonction du fait que l’on a été un joueur
– en fonction de son statut de parent
– en tant que coach
– en tant qu’entraîneur
– en tant que spectateur
– . . . . .

C’est donc ici en tant que spectateur parmi tant d’autres que je conclurai
que l’on s’est ennuyé.
On a eu une pensée pour le coach qui devait se demander si tout son travail
valait la peine d’être réalisé tant l’impression de jouer à la baballe transparaissait.

J’ose espérer que nos joueurs vont reprendre le dessus, et que la “leçon de basket”
qu’ils ont reçue portera ses fruits.

Robert.

Oct 112015
 

La venue des Brabançons était appréhendée par nos jeunes espoirs car cette équipe présentait une belle fiche de résultat en ayant la particularité de n’avoir joué que des rencontres en déplacement.
Le début du premier quart justifiait ces craintes en voyant les Waterlootois prendre nos jeunes à la gorge au point d’avoir un moment une dizaine de points d’avance.
Un temps-mort bien approprié remit de l’ordre dans les esprits et une belle réaction des collégiens leur permit de recoller au score pour finir cette période sur le score de 21 – 23.
Poursuivant sur sa lancée, notre équipe domina Waterloo et malgré quelques ratés incompréhensibles emporta ce quart et atteignit le repos avec, au marquoir, un score de 40 à 34.
La seconde partie de la rencontre fût assez équilibrée dans la plupart des phases mais nous noterons quand même une bonne défense de nos joueurs face aux costauds de Waterloo mais aussi un grand déchet en phase de finition, ce qui permit à l’adversaire de refaire une partie de son retard et de remettre pratiquement les équipes à égalité à la fin du troisième quart : 50 à 49.
La dernière période fût épique et passionnante avec deux équipes se livrant à fond et alternant réussites et ratés au point que la dernière phase du match à quelques secondes du terme permit à Waterloo de réussir un magnifique trois points afin d’obtenir une égalité parfaite de 68 – 68.
Une constatation s’impose, notre équipe est jeune, encore trop naïve mais en progrès et les résultats positifs vont finir par tomber, récompensant ainsi les efforts de Joseph Desutter.
Une totale implication de chacun dès la première seconde du match nous épargnerait de devoir courir après un score tout en nous permettant de mieux gérer nos efforts.

Marc Baute

Oct 062015
 

Match de coupe, Si dans la première mi-temps nos rouges se laissent distancer par leurs adversaires plus mordants, la deuxième partie de ce beau match était riche en belles actions et la fin très intense, soutenus par les cadets et le public présent, nos rouges sont revenus avec un score final en faveur de l’équipe visiteuse !
Claire Salmon

Oct 042015
 

Épreuve difficile pour nos courageux pupilles provinciaux 2002 ! Face à une équipe bien rodée qui évolue pour la plupart dans un championnat Elite et en double championnat minimes Elites, il n’y a pas de quoi rougir de ce résultat. L’essentiel est de s’être battus, ce qu’ils ont tous fait jusqu’au bout de la rencontre. Courage pour la suite les gars !

Oct 032015
 

L’équipe au grand complet s’était donné rendez-vous pour ce premier match en coupe provinciales (l’équipe d’ELAN FEXHE BC ayant déclaré forfait lors du tour précédent).

Une belle rencontre, mais nos enfants ont du mal à rentrer dans le jeu. Il faut dire que l’équipe de Niname avait commencé très fort en marquant 6 points dans les premières secondes.

Le stress, peut-être, et la fatigue de plusieurs joueurs n’ont pas aidé.

Fin de parcours en coupe provinciale pour nos poussins 2005

Sep 282015
 

Exploit des pupilles 2003 face aux 2002 de Pepinster….

Face à un favori de la série avec des joueurs de la sélection provinciale 2002 , nos jeunes talents ont livré un match avec plein de hargne complétée par un esprit d’équipe qui la caractérise….. après un premier quart-temps 23-17 le match monte en intensité et malheureusement beaucoup de fautes nous mettent en difficulté au niveau rotations… mi-temps 41-36 dont 17 lancers francs inscrits par Pepinster…. . Dans le 3 quart-temps remporté 11-22 nos gamins font preuve d’intelligence de jeu en isolant les joueurs les mieux placés pour faire la différence….52-58….Mieux encore Pepinster commence à faire de mauvais choix en attaque et multiplie les fautes par dépit, ce dont profitent nos couleurs pour convertir les lancers francs … résultat final 66-78 …….. Félicitations à tous………………

Sep 272015
 

Nouvelle et seconde défaite pour notre jeune équipe de cadets régionaux devant un rival plus mature et physiquement plus costaud.

Sprimont prend d’entrée le match en mains et nos joueurs sont souvent en retard sur les actions de l’équipe adverse, ce qui provoque malheureusement des fautes
dommageables sur le plan de la cohésion.
Notre équipe maintient toutefois la tête hors de l’eau grâce à quelques réalisations à 3 points venant de la distribution et le repos est atteint sur le score de 28 – 40.
Nos favoris remontent sur le terrain avec une volonté qui fait plaisir à voir  et tiennent tête à Sprimont en emportant même le 3° quart par un écart minimal.
Las, l’ultime période est de nouveau à l’avantage de l’adversaire qui gère parfaitement son avance initiale en mettant à profit sa plus grande expérience.
Score final: 64 – 81
Nos joueurs doivent être conscients qu’il est toujours préjudiciable de courir après un score et que le temps perdu engendre une nervosité néfaste à une bonne cohésion d’équipe.
Courage, les gars, ce n’est qu’un début, vous avez un entraîneur de qualité et il vous mènera vers le succès quand vous vous connaîtrez mieux.
Marc Baute
Sep 272015
 

Premier 1/4 : on sent manifestement que les joueurs “se cherchent” encore : résultat : menés 16 à 7

Deuxième 1/4 : après un début que l’on pourrait qualifier de “catastrophique”, l’équipe termine en “boulet de canon” pour revenir à égalité, soit 28 – 28 ; on se rend compte que le physique des adversaires s’est quelque peu émoussé

Troisième 1/4 : débute par un jeu chatoyant tout en profitant de la maladresse relative de l’adversaire : 30 à 39
à 5 minutes du terme; par après, ont su mettre à profit leur condition physique couplée avec une réussite au shoot tous azimuts, ce qui porte le score à 38 à 52

Quatrième 1/4 : comme d’habitude, une période de flottement qui redonne confiance aux adversaires, lesquels reviennent à 45 – 56 à 5 minutes du terme; le manque d’expérience se fait sentir : l’un ou l’autre pense qu’il peut “casser” le match à lui tout seul, on shoote trop vite et le score est de 52 à 58.
Après un rappel à l’ordre du coatch, nos joueurs parviennent à mieux gérer leurs émotions
pour l’emporter finalement par 54 à 60

Quelques enseignements à retenir :

– un match ne se gagne pas tout seul
– une bonne défense, et ce de façon plus constante, donnera plus de chance pour la victoire
– en cas d’infériorité au rebond offensif, il doit toujours y avoir au moins un joueur en défense
en vue d’éviter une contre-attaque trop facile, laquelle donne souvent un panier trop facile
– un peu plus de rapidité dans la fluidité des phases apportera des espaces propices à marquer
des paniers
– le monde ne se fait pas en un jour : des progrès, tant individuels que collectifs, apparaissent
au fur et à mesure des rencontres; il faut donc continuer à travailler, à travailler, et encore
travailler, le résultat n’en sera alors que plus beau. N’oublions pas de s’encourager, car pour
chacun des joueurs, il peut y avoir un jour “sans”.

Sep 202015
 

Notre jeune équipe de cadets régionaux renforcée par trois minimes livrait ce jour sa toute première rencontre de la saison tant en championnat qu’en match amical.

Nos jeunes se cherchaient encore sur le terrain que notre adversaire faisait preuve de décision et d’automatisme pour se détacher largement à la fin du second quart-temps sur le score de 43 à 27.

Fermement recadrés par le coach, Joseph Desutter, les pensionnaires de Saint-Louis reprenaient la partie avec entrain et décision et bousculaient leurs adversaires en emportant le troisième quart-temps par un écart de 10 points,cet écart aurait pu être plus conséquent si un manque de réussite ne s’était pas ligué avec une certaine imprécision.

Le quatrième quart redémarrait sur les chapeaux de roues et notre équipe revenait à 4 points, tous les espoirs étaient permis mais l’adversaire jouait aussi et profitait avec brio de la sortie de quatre de nos joueurs pour 5 fautes pour se détacher en fin de  match et clôturer cette rencontre sur le score un peu forcé de 67 à 53.

En résumé, prestation moyenne de nos joueurs face à une équipe qui était à prendre mais qui reste invaincue en deux matchs.

Marc Baute